LALOUE 1, +224% en novembre 2005

Sa découverte du Forex

Après des débuts sur les warrants et les actions en 2002, Chris Lalouelle (pseudo Laloue1) découvre le Forex en 2004, attiré par les possibilités de l’effet de levier de 100.

Fin 2005, il s’inscrit au jeu concours devises avec une arrière pensée professionnelle : il a en effet créé une société de diffusion (www.chl-distribution.com) auprès des investisseurs professionnels de la « méthode des triades ». « Les triades » représentent en fait un outil d’analyse technique qui lance des signaux d’achats et de vente sur tous les marchés, que ce soit les devises, les actions ou le pétrole.

Et l’idée a été de démontrer à travers le concours Forex, le broker le niveau de pertinence de cette méthode. Le pari a été rempli dès le premier mois, puisque la performance s’est élevée à 224%. Et au final, Chris a réalisé +284% avec 357 opérations !

Les triades en question

Le principe de base repose sur l’identification des configurations de retournement à base de trois barres sur les graphiques

« Au total, nous disposons d’environ soixante types de retournement possible, que ces derniers soient simples ou au contraire complexes »

Sur la page suivante, vous trouverez quelques exemples de configurations de retournement constituées de trois barres. Ces « patterns » apparaissent sur toutes les échelles de temps et sur tous les différents marchés.

A chaque fois qu’un retournement haussier est en place, une boule bleu apparaît sur les graphiques, tandis qu’un retournement baissier est matérialisé par une boule rouge. Chris Lalouelle appelle ces points d’inflexions ou de retournements, des pivots.

A noter sur cet exemple que la configuration de retournement numéro 2 et numéro 4 ont des caractéristiques 100% communes dans la disposition des barres. Regardez en comparaison la situation numéro 1 tout à gauche. Les trois points bas sont successivements de plus en plus bas. Ce qui n’est pas le cas pour le cas numéro 2 et 4.

Ensuite, la méthode des triades comporte également trois outils d’analyse technique plus classique, à savoir deux moyennes mobiles calculées à partir du mode exponentielle et des bandes de bollinger.

Enfin, un autre outil utilisé dans les triades consiste à mesurer toutes les fluctuations du marché étudié, à la hausse et à la baisse, sur toutes les échelles de temps. Par mesure, il faut entendre le calcul de l’écart entre les points hauts et les points bas des différentes vagues.

Source : CQG
Ce graphique représente le pétrole en format hebdomadaire. On voit bien que le logiciel calcule chaque vague de hausse entre les points hauts et les points bas. Au cours de cette période, il est établi que la taille moyenne des bras de hausse est de 11 dollars.

Source : CQG Ce graphique représente l’Euro/USD. Cette fois-ci, chaque vague de baisse est quantifiée sur l’échelle hebdomadaire. Le but du jeu est de réaliser ce travail sur toutes les échelles de temps.

Dernier élément qui apparaît sur les graphiques des triades, les supports et résistances. Ces supports et résistances sont ajustés en fonction des pivots.

La règle est simple : tant que les pivots sont de plus en plus haut, le marché est en tendance et il n’y a plus de résistance. En revanche, dès qu’un pivot devient inférieur au précédent, le marché est en correction et la résistance peut jouer son rôle.

Inversement pour les marchés baissiers où les pivots doivent être systématiquement de plus en plus bas. Dans le cas contraire, le pivot devient support.